Parc des Bruyères – Rouen

Concours pour la reconversion des terrains de l’ancien champ de courses des Bruyères à Sotteville-lès-Rouen en parc naturel urbain. Les diverses fonctions sont regroupées dans des boites en bois intégrées à l’intérieur de serres industrielles.

  • Equipe paysagiste (mandataire) : JNC International – Bruxelles
  • Surface :  28 ha
  • Budget global : 13 M €
  • Budget bâtiments : 2.8 M €
  • Aménageur : Métropole Rouen Normandie
  • Mission : Maîtrise d’œuvre complète pour les bâtiments
  • Concours : octobre 2015

Aménagement paysagé Manufacture Bohin

Aménagement du parking de la Manufacture Bohin à Saint Sulpice sur Risle et réalisation du chemin d’accès à travers champs depuis le parking vers le bâtiment d’accueil.

Par souci d’intégration au paysage rural, les 69 places du parking ont été réalisées en dalle alvéolaires éco-végétal.

Le cheminement piétons depuis le parking vers le bâtiment d’accueil du musée est composé en partie de rampes en platelage bois posées sur gabions afin d’adoucir la pente du terrain naturel et d’une allée en stabilisé renforcé.

Le cheminement se situant dans une zone inondable et soumise à un PPRI, l’éclairage public a été conçu comme une guirlande fixée sur des mats en acier corten.

Le franchissement des deux bras de la rivière La Risle se fait par deux passerelle métalliques dont une flottante.

  • Surface parking :  2 900 m²
  • Cheminement : 170 mètres
  • Budget VRD :   385 000 €
  • Budget passerelles métalliques : 92 500 €
  • Aménageur :     Communauté de communes du Pays de l’Aigle
  • Mission :            Maîtrise d’œuvre complète
  • Livraison :         2014

Accès au cheminement depuis le parking

Cheminement en stabilisé et éclairage public

Le cheminement piétons

Franchissement de La Risle

Le parvis d’accès au musée

Site Poulain – Blois

Aménagement des espaces extérieurs de l’ancienne Chocolaterie Poulain à Blois et franchissement du dénivellé du coteau Augustin Thierry (12 mètres) par la réalisation depuis la place des Ecoles d’un cheminement empruntant les anciennes caves voûtées de l’usine et débouchant sur un belvédère ouvert au Sud sur la Loire et l’horizon forestier.

Le franchissement du coteau se fait en deux temps : une passerelle métallique survole un espace jardiné et débouche sur un escalier maçonné utilisant les ruines existantes du coteau.

Opération ayant reçu le prix National Arturbain 2010.

  • Surface :          4 hectares
  • Budget :            640 000 €
  • Aménageur :     SEM 3 Vals Aménagement
  • Mission :            Maîtrise d’œuvre complète
  • Paysagiste :      Michel Boulcourt
  • Livraison :         1998 – 2007

Principe de franchissement du coteau

Passerelle